Michel Caron

Plasticien
né le 10 avril 1948 à Paris, il vit et travaille en Bretagne.

Œuvres

Il a d’abord étudié la peinture à l’atelier Jouvin et le dessin à l’académie Eynard et aux ateliers de la ville de Paris puis à l’Académie Charpentier avant d’être élève à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris dans l’atelier du sculpteur Leygue. Il a été pensionnaire de la Fondation Laurent-Vibert en arts plastiques en 1975 et 1976.

Son travail, nourri de thèmes récurrents, souvent référencés et interactifs, qu’il soit d’atelier, in situ ou pour la commande, met entre autres « la lumière à l’œuvre » au sens propre, ou par son évocation, en la déclinant sous de multiples formes1. Son œuvre (surtout pour la commande in situ) traite également de l’occupation de l’espace et de la symbolique de l’accès et elle se « comprend » dans un (vaste) intervalle dont les « extérieurs » seraient les phares (le propos [plastique] établi à partir du signal lumineux émis et, formellement, un panneau de Feu d’horizon de Fresnel de 18202) et le vitrail (le contenu [de l’image] révélée par la lumière reçue et particulièrement un vitrail préservé du XIVe siècle de la collégiale disparue de Romont3). Niel Cleach

« Artiste conceptuel, Michel Caron élabore une œuvre rare, mais d’une particulière intelligence et d’une subtile modernité. Il est de ceux qui poussent le plus loin la réflexion sur la lumière, son interception, son insertion dans l’édifice. Tout est prétexte à une expression qui, si elle semble souvent minimaliste, recèle ces trésors d’intelligence et témoigne d’une grande préciosité. » Philippe SAUNIER*, Conservateur du Patrimoine in “Les Couleurs de la lumière” (Le Vitrail contemporain en région Centre), 1945-2001” (extrait). Éditions Gaud, Chartres 2001.
*actuellement conservateur au musée d’Orsay (Paris)

PRINCIPALES COMMANDES ET RÉALISATIONS IN SITU

Publiques
2008 : Chapelle Saint-Guen (XVe siècle), Saint-Tugdual (Morbihan), vitraux (cinq baies).*
2006/2008 : Chapelle Saint-Tremeur (XVIe siècle), Bubry (Morbihan), vitraux (deux baies).
2006 : Eglise Saint-Martin (XIIIe-XIXe siècle), Bouglainval (Eure-et-Loir) : Le partage, vitrail (1 baie).
2005 : Après LA forme (Pièces d’)), La grande boutique ? Langonnet (Finistère).
1998 : Ecole primaire/Centre socio-culturel, Saint-Georges-sur-Moulon (Cher) : LuminEux, luminElles, installation (“Balisage” : capteurs, réflecteurs/émetteurs, enseignes, peintures, résines…).
1994 : Eglise Saint Martin (XlIe siècle), Gracay (Cher) : La Création, Les Eléments, vitraux (trois baies) médaillons et parements: (Médaillons : vitrail [verre, peinture – grisaille, émail-, dalle de verre –taillée et cloquée- et résine, claustra [terre et dalle de verre], capteur [verre(s) et plomb]).
1991 : Ecole primaire, Saint-Georges-sur-Moulon : La Lumière de l’évènement, installation multiple (plaque commémorative, panneaux, miroirs, peintures, gravure, résine incrustée).
1989 : Archives départementales du Cher, Bourges : Mémoire fictive, installation “vitrail” (vitrail [gravure, incrustation, résine], serrurerie) ; Ecole des Grands Jardins, Aubigny-sur-Nère (Cher) : L’Apprentissage, vitraux (technique mixte : dalle de verre et résine, glace gravée et plomb).
1988 : Collège René Cassin, Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre) : Ce que nos pères lisaient dans les vitraux, vitrail (technique mixte : dalle de verre, glace façonnée) ; Ecole des Grands Jardins, Aubigny-sur-Nère (Cher) : Géographie, vitrail (dalle de verre).
1984 : Eglise Sainte Marie (XIIe siècle), Nastringues, (Dordogne) : Tendre vers, vitraux (dalle de verre [cinq baies]).
1982 : Palais des Congrès, Dinard (Ille et Vilaine) : Paysage littoral (vitrail “bas-relief”) “Temporaires”
2002 : Château de la Roche Jagu (XIVe siècle), Ploëzal (Côtes-d’Armor) : Signalétique (marques de balisage : enseignes, réflecteurs) et L’Idée d’un phare (installation vitrail) in “Phares et Balises”.
2001 : Abbaye de l’Epau (XIIe siècle), Le Mans (Sarthe) : Marques de balisage et Feu d’horizon, installation pour le concert La marée fait flotter les villes d’Alain MAHE – compositeur – (d’après des œuvres de Paul Klee).
 

Privées “accessibles au public”
1991 : Domaine Reverdy-Ducroux, Chaudoux, Verdigny : Alchimie (capteurs, claustras).
1990 : S.C.E.V. Thomas et fils, Verdigny : Le Regard intérieur (vitrail).
1981 : Grenier de villâtre (XVIIe siècle), Nancay (Cher) : Fresque (vitraux “bas-reliefs” en dalle de verre).
1977 : Le chemin des vignes – établissements Legrand -, Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) : Le Raisin  (vitrail en dalle de verre).
 

EXPOSITIONS
2012 : « Phares », palais de Chaillot, Paris.
2011 : “Assemblage” in “Arts à la pointe”, Phare du Millier, Beuzec-Cap-Sizun (Finistère) ; La lumière à l’œuvre, Galerie de l’Atelier Archipel en Arles (Bouches-du-Rhône).
2004 : “Assemblage in situ” : Chenal (Feu d’horizon, Roc’h Trévezel, Transformateurs) avec Sonnantes d’Alain Mahé, compositeur in “L’Espace transfiguré”, Fondation pour l’art contemporain, Caisse d’épargne, Toulouse (Haute-Garonne).
2003 : “Assemblage in situ”, chapelle Saint Gildas, Bieuzy-les-Eaux (Morbihan) in “L’Art dans les chapelles” (Patrimoine religieux et art contemporain), Pluméliau (Morbihan).
2002 : Œuvres inspirées par le signal lumineux et sonore maritime in “Phares et Balises”, domaine (château) de la Roche Jagu, Ploëzal (Côtes-d’Armor). 2002 : “Marins de 2001/2002 : Rétrospective in “Les Couleurs de la lumière” (Le Vitrail contemporain en région centre, 1945-2001), galerie du Centre international du vitrail, Chartres (Eure-et-Loir).
2000/2001 : “Tailleurs de lumières” Le Vitrail : préservation, restauration, création in “Le Monument et ses artisans”, Cloître de La Psalette, Centre des monuments nationaux, cathédrale Saint Gatien, Tours (Indre-et-Loire).
2000 : Œuvres (tableaux, appliques, installations) in “Zunegy”, Art museum of Sharjah (Emirats Arabe Unis).
1999/2000 : 4 pièces in “Lumières en éclats”, galerie du Centre international du vitrail.
1997 : Œuvres diverses in “Lumière et transparence”, Musée Quesnel -Morinière, Coutances (Manche).
1996 : “Les Phares, sentinelles de lumière”, Centre international de la mer.
1995 : Temps nécessaire à la perception intégrale, Musée – Centre d’interprétation – des phares et balises, Ile d’Ouessant (Finistère); Espaces définis, galerie Robespierre, Grande-Synthe (Nord).
1994 : “Easter in Ostend-3”, Foire internationale d’art contemporain, Studio Bommart, Kursaal, Ostende (Belgique).
1991 : “IIème rencontres d’art contemporain”, église du Chapitre, Chateaumeillant (Cher) ; œuvres récentes in “L’Harmonie des verres”, Musée de Saverne (Bas-Rhin).
1989/1990 : Musée suisse du vitrail, Romont (C.H.).
1986 : “23 artistes contemporains”, Musée Saint Roch, Issoudun (Indre) ; Art Sacré, Abbaye de Noirlac.
1983 : Galerie de l’Institut français de Munich (Allemagne) ; Galerie Sophie et Gérard Capazza, Grenier de Villâtre, Nancay (Cher).
1981 : Galerie Art C.A.L., Orléans (Loiret) ; Musée Max Svabinsky, Kromeriz (Tchécoslovaquie).
1976 : Centre Culturel du Prieuré de Vivoin (Sarthe).
 

ACQUISITIONS RÉCENTES
– Musée portuaire, Dunkerque (Nord) ; Musée des phares et balises, Ile d’Ouessant (Finistère) ; Musée suisse du vitrail, Romont (Suisse) ; Artothèque départementale du Cher (Bourges) ; Artothèque de l’I.U.F.M. de Bourges ; Ville de Grande-Synthe (Nord).
– Œuvres dans différentes collections particulières en France et à l’étranger.
 

FILMS ET SUPPORTS MULTIMÉDIAS
2011 : Louis Cochet “d’une lumière l’autre ” (ou l’adaptation pour le cinéma en 1936 de la lentille à échelon de Fresnel en verre moulé au projecteur d’éclairage Cremer). Documentaire 21’ 30’’. Interlocuteurs : Michel Caron, Christian Dubet, Jean-Pierre Gestin. Réalisation : Michel Caron et Jean-Pierre Gestin sur une idée de Michel Caron ; image : Claire Childéric ; son : Alain Mahé ; montage et post-production : François Talairach ; photographies plateau et making off : Véronique Guillien ; montage making off : Michel Lucet. SPLEEN production, Paris et FLUHAUT (l’édition), Lorient (2011).
2003 : Revue d’art audio Contre Vents & Marées, N° 1, Orléans (Loiret). Assemblage in situ (Michel Caron, plasticien) et Sonnantes (Alain MAHE, compositeur), in “L’Art dans les chapelles”, édition 2003.
2002 : “Phares et balises” visite virtuelle de l’exposition présentée au château de la Roche Jagu, Ploêzal (Côtes-d’Armor) CDRom, Commedia éditions, “Œuvres” (création et rétrospective des travaux inspirés par le signal lumineux et sonore maritime) ; D’une réalité poétique à un nouvel imaginaire (dans l’œuvre de sept artistes contemporains) (à paraître), CD Rom, producteur-éditeur Astérion Multimédia, Levallois (Hauts-de-Seine).
1995 : Michel Caron, La lumière à l’œuvre, court-métrage de Claire Childéric, 12’ 30’’.
 

TEXTES
2005 : 1À propos d’une cuisson “médiévale” d’après les fragments de vitraux peints découverts dans les fouilles de Saint-Denis, in catalogue “De Transparentes Spéculations, Vitres de l’Antiquité et du Haut Moyen-Âge. Occident-Orient”, exposition et XXème rencontres de l’A.F.A.V. (Association Française de l’Archéologie du Verre), Musée et site de Bavay (Nord).
2003 : In catalogue de l’exposition “L’Art dans les chapelles” (Patrimoine religieux et art contemporain) ; Jean-Pierre Abraham : la disparition d’une “lumière habitée”, in “Le Marin” (rubrique “Gens de mer”), 8 août 2003 ; Henry Martin-Granel, un vitrail “différent” (notamment à propos du mur vitrail (claustra) de la chapelle du collège Sainte-Marie/Sainte-Croix d’Antony (Hauts-de-Seine), revue Vitrea (à paraître).
2002 : De l’église Notre-Dame au phare de Portbail : un voyage dans l’insolite in catalogue de l’exposition “Phares et feux de la côte Normande”, Musée Eugène Boudin, Honfleur (Calvados) et La Halle au Blé, Granville (Manche) ; D’une réalité poétique à un nouvel imaginaire (dans l’œuvre de sept artistes contemporains), Le Phare du Trocadéro à Paris, Un Phare venu d’ailleurs : la tourphare de l’abbaye d’Hautecombe en Savoie (à paraître). CD Rom, producteur-éditeur Astérion Multimédia, Levallois (Hauts-de- Seine) ; Un Phare venu d’ailleurs : la tour-phare de l’abbaye d’Hautecombe en Savoie (à paraître) in revue “Chasse-marée” Douarnenez (Finistère); D’une réalité “poétique” à un nouvel imaginaire dans l’art contemporain in “Phares et balises”, éditions Apogée, Rennes (Ille-et-Vilaine).
2000 : Espaces définis et Les Vitraux de Graçay in catalogue de l’exposition “Lumières en éclats” 2000 ; Zunegy : une introduction, catalogue de l’exposition “Zunegy”, Musée d’art moderne de Sharjah (E.A.U.).
1999 : Le Phare du Trocadéro in “Phares”, éditions Le Chasse marée – Ar Men.
1995 : Espaces définis et A Propos de mon travail (extrait), plaquette de l’exposition Espaces définis et programme annuel de la galerie Robespierre.
1994 : A propos des vitraux de l’abside St Martin, magazine municipal de Gracay (Cher), avril 1994.
1991 : L’Or lointain (à propos de), revue “L’Erre”, numéro spécial, Printemps 1991 ; Le Collège et la vigie pour Jo MIQUEL et Hervé ROUSSEAU, revue “Renc’Art”, Saint-Etienne (Loire), n° 7, octobre 1991 ; in catalogue de l’exposition “L’Harmonie des verres”, Festival rhénan d’art sacré, château des Rohan, Musée de Saverne (Bas-Rhin), et Centre international du vitrail.
1990 : Pour Jo MIQUEL et Hervé ROUSSEAU, catalogue de l’exposition “Regards sur le passé, potiers et artistes d’aujourd’hui, La Borne”, Romorentin-Lanthenay (Loire-et-Cher) ;
1981 : Nommer* (extrait) – sous le pseudonyme de M.C. Le Clainche -, in recueil “Six expositions à la galerie ArtC.A.L”. 250 exemplaires numérotés, C.A.L. d’Orléans (Loiret) et Institut d’arts visuels/Beaux-Arts d’Orléans éditeurs.
 

CONFÉRENCES, DÉBATS, TABLES RONDES, EXPOSÉS, ANIMATIONS
2012 : Les phares regardés par les artistes in « Phares », palais de Chaillot (Paris).
2011 : Phare et art contemporain in “Exposer dans les phares”, Les journées des phares, phare des Baleines, Ile de Ré (Charente-Maritime) ; 10 ans de “Bœufs Endimmanchés”, rétrospective en images, La Grande Boutique.
2009 : La dalle 2006 : Genèse d’un vitrail : la démarche d’un artiste, Cycle 2006 de conférences de la Commission Diocésaine d’Art Sacré, maison du Diocèse, Vannes (Morbihan).
2005 : 1Expérience : reproduction d’un four et de peinture en grisaille pour l’exposition de l’an mil à Saint-Denis (communication). Exposition et XXème rencontres de l’A.F.A.V.( Association Française de l’Archéologie du Verre), Musée et site de Bavay (Nord).
2004 : In Le vitrail en Bourgogne au XXe siècle par Françoise Perrot : Vitrail réalisé pour le Collège René CASSIN, Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre) : Ce que nos pères lisaient dans les vitraux dans le cadre de l’exposition “Les Couleurs de la lumière” (Le Vitrail contemporain en région centre et en Bourgogne, 1945/2001), abbaye de Pontigny (Yonne).
2002 : Les Artistes contemporains et le signal lumineux et sonore maritime in “Dans la lueur du phare”, Festival du film marin “Imagimer” (consacré aux Veilleurs de mer), Saint-Cast-Le-Guido (Côtes-d’Armor).
2002 : Coïncidence entre style et technique dans les applications du vitrail historique et contemporain, observations et analyses sur sites pour les guides conférenciers de l’association “Bretagne buissonnière”, Vannes ‘(Morbihan).
2001 : “Restauration, préservation, création”, Table ronde (clôture de l’exposition “Tailleurs de lumière”), Cloître de La Psalette – Centre des monuments nationaux -, Tours (Indre-et-Loire).
2000 : Une Intemporalité plastique (Coïncidence entre style et technique dans un vitrail du douzième siècle : la mise au tombeau de Sainte Marie l’Egyptienne, cathédrale Saint Etienne de Bourges, Baie 21, panneau de gauche dans le deuxième registre (médian), chapelle rayonnante du déambulatoire). Journées interdisciplinaires et internationales sur “Les Représentations de la mort”, Université de Bretagne Sud, Lorient (Morbihan).
1999 : Les Phares et les “dérives” de l’imaginaire, “Festival Interceltique” de Lorient.
1997/1998 : Intervenant plasticien pour animer une classe artistique sur le thème de la lumière et du signal, avec les enfants de l’école primaire de Saint-Georges-sur-Moulon (Cher), mise en place par le conseiller pédagogique en arts plastiques de l’Inspection académique départementale, Bourges (Cher) et la D.R.A.C. Centre.
1991 : “Colloque André Fermigier”, IIème rencontres d’art contemporain, Chateaumeillant (Cher).
1981 : Chargé par les C.A.L. d’Orléans (Loiret) du programme d’expositions de la galerie ArtC.A.L.
1972 : “Inspiration et technique”, Maurice Genevoix (littérature), Michel Caron (vitrail), présentée par l’association Les Amis de Montmartre, Paris 18ème.